LA SEXUALITÉ DANS LE COUPLE, EN 10 POINTS

Written by on septembre 27, 2020

Imaginez une vie de couple marié sans relation sexuelle ! Qu’est-ce que vous voyez ? Une vie bien triste probablement. Vous acceptez très certainement que la sexualité dans le couple est une question fondamentale. C’est la raison pour laquelle ce sujet attire plus de gens que n’importe quel autre domaine.

Si la sexualité est tant appréciée, elle n’est pas moins méconnue et mal abordée, surtout dans les communautés religieuses, où tabous et fausses idées pullulent. 

Permettez-moi de sortir du lot, et abordons ce sujet sans filtrer son essence.

1- Le besoin sexuel 

Tomber les tabous

La sexualité date de la création, c’est Dieu lui-même, créateur de l’humanité qui a invité  les premiers habitants de la terre à la sexualité entre eux. En intimant l’ordre à Adam et à son épouse Eve de croître et de multiplier la terre. Il est vrai que le sexe dans le couple n’a pas pour but que la procréation, mais aussi de donner et de recevoir le plaisir. Alors que la sexualité est aussi vieille que l’humanité, les débats et les théories sexuelles ne le sont pas. Les découvertes de Freud ont permis d’accepter, pas à l’unanimité bien-sûr, que même l’enfant, le nourrisson éprouve le besoin sexuel. Ce qui revient à classer la sexualité dans la catégorie des besoins physiologiques.

Nous acceptons aujourd’hui qu’avoir envie de sexe, n’est ni un péché, ni une perversion, c’est un besoin normal, sauf que, comme tous les besoins, Dieu, la nature, la décence et la morale déterminent les conditions nécessaires à leur satisfaction. 

  • Conditions d’exploitation de la sexualité

La sexualité est un potentiel, une mine qui ne doit être exploitée que dans le mariage, un mariage qui unit un homme et une femme pour la vie. Voilà la seule et unique condition explicitement notée dans la bible. Ce qui fait que tout le reste n’est que suppositions et spéculations. Une fois marié, le couple peut alors exploiter la richesse de la sexualité dans le cadre défini par le créateur. Le bon sens, et la logique les guideront sur ce chemin immense qui n’a pas de fin.

2- L’épouse soumise et la sexualité

J’ai déjà traité ce sujet de la soumission de la femme. Nous avons compris que cette soumission est conditionnée encore par un cadre défini par le créateur. Cependant, beaucoup interprètent mal cette notion jusqu’à faire de la femme un objet de plaisir pour le bonheur d’un mâle égoïste et misogyne.

 C’est Freud lui-même qui a évoqué l’idée que sexualité en dehors de la procréation est une perversion. Ce qui réduit la femme encore à un véhicule qui ne sert qu’à donner la vie. Il va jusqu’à soutenir que le fait pour la femme de ne  pas avoir de pénis est un signe d’infériorité naturelle. Et son incapacité à atteindre l’orgasme comme un signe d’immaturité ou de névrose

Il est vrai qu’on dépasse ce stade de l’histoire, cependant les femmes continuent d’être considérées comme des objets sexuels, et surtout pour certains croyants comme n’ayant pas droit au chapitre. Ce  qui fait que la sexualité devient un fardeau pour ces pauvres dames. Elles subissent les effets au lieu d’en jouir pleinement. Elles ne peuvent pas avouer leur désir à leur mari, ni ne peuvent pas exprimer leur insatisfaction sans être traitées de perverses et de putes. 

En conséquence, elles passent leur temps à simuler un fardeau pénible sous forme de plaisir, que malheureusement certaines de ces victimes du sexe ne connaissent jamais. 

3- L’orgasme ?

Couple satisfait sexuellment

Saviez-vous que la définition étymologique signifie bouillonner d’ardeur ? Je dirais moi-même que l’orgasme est un phénomène physique et psychologique dans lequel l’organisme se modifie sous l’effet d’un stimulus sexuel (pas dans tous les cas, certaines personnes ont un orgasme sans stimulus sexuel), pour permettre à l’individu d’atteindre le plus haut degré de plaisir que possible, suivi d’un sentiment de pur bien-être. L’orgasme est complexe et varie d’un individu à un l’autre. Si les hommes atteignent facilement ce niveau de plaisir, ce n’est pas le cas pour la femme. Certaines femmes témoignent n’avoir jamais connu l’orgasme, même après une vie toute entière d’activité sexuelle. Quelle Peine!

Beaucoup d’épouses  confient de ne pas aimer la sexualité, en fouillant plus, on réalise que ces dames ne font que subir la sexualité en guise de la vivre. En réalité, c’est aussi à cause de l’ignorance de certains hommes qui, malheureusement se comportent en machos, mais qui sont de véritables nullards. 

4- Les femmes aussi ont besoin de jouir 🤦‍♀️

Messieurs, je crois que je le dis assez fort  pour que certains frères mâles  puissent l’entendre, et je veux le répéter, les femmes aussi ont besoin de jouir. Pas uniquement de temps en temps, mais  tout le temps. Qu’est qui a de si compliqué à comprendre ?  Il suffit de connaitre sa partenaire, et lui donner ce qu’elle désire. Il est vrai que des conditions psychologiques, environnementales et physiques doivent être calibrées pour que cela puisse arriver. 

5- Les problèmes, et si on en parle ? 

Couple en difficulté

Ils sont multiples, si nous considérons le premier que nous venons d’évoquer: Le manque d’éducation sexuelle. Que ce soit dans la famille ou ailleurs, le sujet est tabou. Tout le monde entretient des rapports sexuels, personne ne veut en parlerMême dans le couple, les conjoints entretiennent ces rapports au besoin dans le noir et dans le silence complet, mais refusent de discuter du sujet. La femme ne peut pas dire, je le veux ainsi et ici. Alors que pour qu’il y ait épanouissement sexuel, il faut que les partenaires se sentent à l’aise pour dire ce qu’ils désirent l’un de l’autre. 

La relation sexuelle commence par la discussion, enchaîne dans les caresses et les préliminaires, si besoin est se termine par la pénétration. Vous entendez ? la pénétration n’est pas toujours nécessaire et n’est pas non plus la plus importante.  Chaque époux est libre de solliciter la position qui lui convient le mieux. Oui, les positions, il n’y a rien de mal à faire le kamasutra entre couple. Toutefois il faut veiller à ne pas être  surpris par vos enfants ou d’autres personnes de la maison. Dormir nu l’un contre l’autre, ne va pas  énerver le Saint-Esprit, qui a bien d’autre chose à faire que  de  s’occuper de couple qui jouit de leur sexualité, ce cadeau précieux du père céleste. 

6- Pourquoi les femmes se plaignent ?

Les problèmes liés à la sexualité détruisent l’harmonie du couple

Parce que les hommes ne pensent qu’à eux-mêmes, disent-elles. Il faut savoir que les femmes ne sont pas comme les hommes. Elles ont besoin de temps. Mais, nous les hommes nous ne disposons pas de ce temps, alors quoi faire?  Laissez-moi vous dire : Si vous allez faire une route de 10 km avec un enfant de 8 ans, vous savez que selon votre rythme vous risquez d’arriver avant lui, alors que l’idéale serait d’arriver ensemble, mais vous êtes incapable de garder son rythme. Le mieux serait de lui donner une longueur d’avance et de le retrouver au cours de route. C’est la même chose pour la sexualité de la femme, elle prend plus de temps pour arriver, alors messieurs, soyez gentils laissez-leur une longueur d’avance :). Je dirais sur 10 km laissez-leur  9 km 00, et démarrez votre super TRAIN à GRANDE VITESSE  à partir de là. Essayez, vous m’en donnerez des nouvelles. 

7- Les hommes aussi se plaignent 😥

Nous sommes d’accord que certaines femmes abusent de leur nature et font souffrir les hommes. Si madame votre fréquence est faible, sachez que votre mari fonctionne à haute fréquence. Alors sortez de votre carcan et donnez-lui ce qu’il désire. C’est ainsi que l’équilibre sera trouvée. Certaines épousent, surtout celles qui ont épousé Jésus, peuvent passer un mois de jeûne alors que les maris sont là  à attendre. Sachez  mesdames que vous êtes stimulées par ce que vous écoutez, mais votre mari l’est par ce qu’il voit. Et, chaque jour il voit des merveilles de la création toutes prêtes à être croquées🤷‍♂️,  Et cela a un effet sur lui, qu’il soit homme de Dieu ou de satan. 

Si seulement on pouvait se parler en toute quiétude, on comprendrait que les hommes qui ne peuvent jouir de leur épouse pleinement parce que madame est en jeûne ou n’en a pas envie tout simplement souffre amèrement. Quand cette souffrance est suivie d’une obligation de fidélité envers son Seigneur, lui-même ou son épouse, il se sent abusé

Alors mesdames un peu plus de clémence ! 

Lâchez prise 🔓

8- Troubles sexuels et divorce

 Les troubles sexuels sont divers, il y a les troubles du désir, rencontré aussi bien chez l’homme que chez la femme.  Il peut y avoir, inhibitions du désir:  il y a un blocage à un niveau qui freine le désir, ou l’absence totale du désir (encore appelé frigidité, est très courante chez certaines femmes). Ensuite viennent les troubles de l’érection, les troubles d’éjaculation dont l’éjaculation précoce qui, souvent est une difficulté qu’a l’homme à ne pas ressentir la phase pré-éjaculatoire, et à connaître le point de non retour afin de le contrôler.

 Dans tous les cas, il faut en parler à  un spécialiste, car le plus souvent ces problèmes ne sont pas irréversibles. Chez la femme aussi il peut y avoir des troubles sexuels: il y a la sécheresse vaginale, les troubles de l’orgasme, les douleurs lors du coït (dyspareunie)(dyspareunie). Encore une fois, avant de penser au divorce mieux vaut consulter un ou plusieurs spécialistes, car aucun de ces troubles n’est une fatalité. 

9- Les fantasmes 

les fantasmes sont des secrets enfouis aux tréfonds des humains

Beaucoup de couples ont des fantasmes inavoués, probablement certaines sont inavouables. Je ne sais pas mais, je suis certain que les couples qui se disent tout sont plus heureux et ont moins de risque de tomber dans l’infidélité.

Cherchez à connaître les fantasmes de votre partenaire, ce qui est juste ou pas vous regardent en fonction de la place que vous accordez à la morale dans votre vie. 

10- Pudeur ou ignorance?

Femme timide

Certains  couples ne font l’amour que dans le noir, j’ai entendu un homme raconter un jour qu’il ne peut pas voir sa femme nue. Elle n’accepte pas, et de ce fait ils font l’amour dans le noir complet. Si madame n’a pas un défaut physique à cacher, il se pourrait que ce soit le résultat d’une éducation familiale ou tout simplement de l’ignorance. Mais, ne mettez pas cela sur le dos de la pudeur. 

La sexualité est un cadeau de Dieu, elle nous a été donnée pour que nous soyons heureux. Mais, elle est plutôt pour certains source de peine et d’angoisse, soit à cause d’une mauvaise conception ou pour des raisons inavouées. Elle est complexe et dépasse le cadre de l’action physique entre deux corps, elle est psychologique dt même spirituelle. Pour jouir d’une sexualité épanouie, le couple a besoin de mettre de côté les tabous et chercher la connaissance et la complicité. Tout en se donnant sans égoïsme. 

Vous aussi vous pouvez en jouir, mais selon le cadre défini par le createur, qui n’est autre que le mariage.

Dr Frantz Léon

Groupe Potentiel Illimité

 

ABONNEZ-VOUS pour recevoir nos prochains articles et d’autres cadeaux

Partager

Tagged as , , , ,



Comments
  1. Stéphanie ST VIL   On   octobre 2, 2020 at 9:26

    Merci de nous avoir gratifié à titre gracieux ce fameux enseignement. Très instructif à la fois pour les couples actuels et futurs. Mes félicitations et bonne continuité👏👏👏

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *




Search
Voulez-vous Passer à un autre NIVEAU en 2021?Remplissez le formulaire pour recevoir votre CADEAU maintenant.