Investir en Haïti, foi ou folie ?

Written by on décembre 11, 2020

Il est deux heures et une minute du matin, quelques heures avant j’étais sur facebook à faire défiler le fil d’actualité ; et « baw » je suis tombé sur la vidéo de cette survivante du kidnapping. Oh mon Dieu ! La dame est dévastée, Comme tous ceux qui ont suivi l’actualité de cette femme, je pense que les services d’un psy lui seront apaisants. Pourquoi j’étais allé sur facebook ? Voilà que maintenant je n’arrive pas à dormir. C’est alors que me vient l’idée d’aller passer un peu de temps sur le Net, j’ai regardé  3 épisodes d’une série vraiment captivante, et pendant ce temps j’ai un peu oublié la douleur que représente la vie en Haïti en 2020.

Maintenant je suis vraiment fatigué, je regagne mon lit, et voilà, ça recommence; je suis à nouveau bouleversé, je repasse dans mon esprit sujet après sujet, et je me retourne dans tous les sens. J’ai commencé par penser à mon travail à  l’université, des questions me hantent : Comment puis-je aider au maximum ces jeunes qui veulent devenir dentiste à avoir une meilleure formation ? Comme si tout cela ne dépendait que de moi (j’ai tendance à prendre les choses trop à cœur). Je réalise que la réponse est simple, je vais m’engager plus encore.

Surviennent encore des questions, et si je décide de quitter le pays une fois pour toute ? Pourquoi ne pas tout abandonner pour aller recommencer une nouvelle vie ailleurs ? Les réponses commencent à être plus complexes maintenant, je continue à me retourner sur le lit, et j’ai l’impression que j’empêche à  ma femme de dormir. Et finalement la question qui me fait sortir du lit pour écrire cet article: Si quitter Haïti n’est pas si simple que ça, je dois continuer d’investir et me battre. Mais, est-ce une bonne idée ? Est-ce de la foi ou de la folie ? Je ne sais pas.

 Toutefois, il faut continuer  pour ne pas mourir étant en vie. D’accord, je reconnais que cette intro dépasse déjà la limite, mais peu importe, l’article sera particulier alors,  je veux laisser mon cœur se libérer autant que possible cette fois.

Voilà les éléments de réponses qui me viennent à l’esprit. C’est probablement ce que les autres jeunes qui luttent pour leur survie en Haïti pensent. On investit en Haïti pour 4 raisons suivantes :

Parce qu’on refuse de quémander 

Jeune femme confuse

J’aurais peut-être voulu rester chez moi manger et regarder la télé, mais si je le fais, comment pourrais-je  trouver les ressources pour continuer ? Je serais peut-être obligé de demander aux autres de me tendre la main. Et ces autres là, comment feront t-il pour m’aider ? Personne ne se sent à l’aise à mener une vie de parasites comme un gros paresseux. Alors faut-il bien qu’on travaille. En tant que professionnel libéral et freelancer, investir vaut mieux que toutes les autres options. Est-ce de la folie ou de la foi ? Je ne sais pas.

Parce qu’on veut que notre subconscient croit au possible

 alt="investir en haiti ."

On veut bient croire au possible

Le subconscient, c’est cette partie de notre être que nous voulons à tout prix protéger. Quand la réalité amère veut nous pénétrer et nous envahir ; la seule option pour ne pas tomber dans le piège de la panique c’est d’envoyer un message opposé à notre subconscient. Le genre de message qui dit : tout ira bien, ne t’inquiète pas, ça passera.

Peut-être que c’est de la folie, mais on refuse de s’alimenter que d’images d’échec et de peur. On essaie de faire le gros malin, de garder un peu de positif même au milieu de ce chaos. En plus, c’est thérapeutique. Alors, se trouver une chose à faire, ne serait-ce que pour s’occuper un peu l’esprit ; est une bonne chose.

Parce qu’on ne veut pas emporter notre potentiel au paradis

LIBÉREZ votre Potentiel par la CONFIANCE EN SOI

Vous connaissez la parabole des talents ? J’espère que oui, sinon ouvrez votre bible en Matthieu 25 aux versets 14 à 30. Profitez-en pour lire la bible, vous trouverez sûrement un remède pour vos maux. Revenons- en à la parabole des talents, c’est l’histoire d’un maître qui, partant en voyage décide de donner à chaque employé une portion de ressource, au premier cinq, au deuxième deux, puis au dernier un. Les deux premiers ont doublé leurs ressources, mais le dernier a caché le sien et n’a eu aucun retour en ne faisant aucun investissement. Quand le maître revient, il félicite les deux premiers et reproche le dernier. C’est humiliant, pas vrai ?

On veut croire que nous tous, à la manière de ces employés, avons reçu de notre créateur des ressources variées, juste dans le but de ne pas être traité méchant, on décide de ne pas les emporter au paradis. Vous aussi vous avez en vous ,sous forme de potentiel ,des ressources inestimables. Que va nous dire le maître si au terme de notre vie il trouve qu’on n’a pas été productif ? Qu’on n’a pas porté de fruit et qu’on a gaspillé sa richesse ? Alors, dire qu’on était tombé en Haïti, et que là-bas la terre est stérile et que les semences ne germent pas ne sera pas accepté comme excuse. Parce que plus d’un ont fait et font encore du succès même au milieu de ce désastre. Voilà pourquoi on doit investir, est-ce de la folie ou de la foi ?

Parce qu’il faut bien que quelqu’un s’occupe des autres

A chacun sa manière d’aider les autres

Investir  n’a jamais été un acte égoïste, au contraire, c’est un des actes les plus généreux qui existe. Quand on investit, on ne le fait pas pour soi, mais surtout pour les autres. Car, il faut bien que quelqu’un s’occupe des autres. Quand vous ouvrez un restaurant ce n’est pas pour vous, mais pour que ceux qui travaillent dehors puissent trouver un endroit pour manger. Il en est de même pour le médecin qui ouvre un cabinet, pour l’avocat, le comptable et tous les autres.  En réalité, je ne crois pas que nous sommes fous, peut-être c’est le cas, et si la folie c’est de vouloir contribuer au bien-être de sa communauté, en servant les autres, je veux bien être fou pour le reste de ma vie.

Je ne conclus pas

Comment pourrais-je le faire alors que rien ne va encore. C’est sur qu’après avoir écrit cet article, en retournant sur mon lit le doute, la peur et l’angoisse reviendront. Mais, une chose est sûre; c’est que je ne veux pas abandonner. Mais, je ne suis pas le seul, c’est pourquoi je rends hommage aux fous et aux fervents qui embellissent notre existence au milieu de ce désert. Pour répéter un ami, je dirais : sont-ils des gens de foi qui sont fous ou des fous qui ont la foi ? 

Vous avez aimé ? Partagez ! 🙂

Dr Frantz Léon

alt=groupe potentiel illimite ."

Fondateur de GPI

Conférencier, Motivateur, prédicateur, Auteur.

 

ABONNEZ-VOUS pour recevoir nos prochains articles et d’autres cadeaux

 

Partager

Tagged as , , , ,



Comments
  1. Guison   On   décembre 11, 2020 at 4:16

    Investir en Haïti, faire le choix même de rester en Haïti est un acte de FOI ! Qu’est est-il de la foi ? C’est l’ « Adhésion totale de l’homme à un idéal qui le dépasse ». Merci Frantz Léon de mettre sur papier les ressentis de beaucoup de bonnes gens en Haïti.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *




Search
Voulez-vous Passer à un autre NIVEAU en 2021?Remplissez le formulaire pour recevoir votre CADEAU maintenant.